Apprendre à s’aimer alors qu’on nous a longtemps véhiculé la croyance que penser à soi d’abord et s’aimer soi-même, c’est être narcissique ou bien égocentrique ou encore égoïste (lève la main si tu vois ce que je veux dire). Par conséquent, on ne pense pas à soi, on a du mal à s’aimer et on place en priorité les autres plutôt que soi-même. On n’apprend pas à se connaître, à savoir ce que l’on veut et nos relations avec autrui n’en sont que plus compliquées ! On a tendance à se comparer, ressentir un sentiment de jalousie, se trouver nul.le, s’épuiser à être « parfait.e », etc. Je dis STOP !!! Il est temps d’apprendre à te replacer au centre de ta vie, de t’aimer et de te prioriser ! C’est le meilleur moyen pour t’épanouir, réussir et pour avoir des relations sociales saines. Je vais te donner 10 actions à mettre en place dès maintenant pour apprendre à t’aimer !

apprendre à s'aimer

1- Arrête de te comparer et d’envier les autres

Nous avons grandi dans un système de compétitivité : toujours être la/le meilleur.e, avoir les meilleures notes, suivre les « meilleures études », avoir la meilleure situation financière, acheter une maison, construire une famille, avoir un pouvoir d’achat décent, pouvoir s’acheter la dernière voiture XXX, etc. Ce qui nous a fortement conditionné à toujours nous comparer et vouloir être la/le meilleur.e et, soyons clairs, l’affichage d’une « vie parfaite » sur les réseaux sociaux n’a rien arrangé ! Bienvenus charge mentale, burn-out, jalousie, mauvaise estime de soi et mal être et ce n’aide pas à apprendre à s’aimer !

Je vais t’avouer quelque chose : tu as tout en toi pour réussir et avoir la vie qui te correspond, à toi et juste toi, pas à des vieux-faux critères de société ! T’inspirer chez les autres de manière positive et saine oui, te comparer, te rabaisser et te démotiver non !

2- Accepte d’être parfaitement imparfait.e

Faire des erreurs, connaître l’échec (non, ceci n’est pas un gros mot) et avoir des points plus faibles, c’est ok, si si, tout est ok. Le soucis finalement, c’est plutôt qu’on ne nous a pas appris qu’on a le droit de se planter et de ne pas être « parfait ». On ne nous a donc pas appris comment nous relever derrière tout ça, à prendre le temps et le recul nécessaire pour digérer, analyser et continuer sa route. Cela a déclenché une vision biaisée du thème, des croyances, des blocages et des peurs.

Quand on est dans cette vision là, on est en constante recherche de la perfection, jamais satisfait et par là-même jamais épanouis … Et on en oublie de s’aimer !

Dans son livre L’APPRENTISSAGE DE L’IMPERFECTION, Tal Ben-Shahar, ancien professeur de psychologie, nous encourage à travailler sur ce thème pour abandonner la quête du perfectionnisme et propose un certain nombre d’exercices pour nous y accompagner.

 

3- Fais un bilan de tes qualités et de tes réussites

Tu vas maintenant regonfler ton auto estime. Fais un bilan avec toi même de tes qualités et de tes réussites ! Écris comme ça vient, sans trop réfléchir.

Ce n’est peut-être pas un exercice facile au premier abord parce qu’on n’a pas forcément l’habitude de s’autoriser à se regarder positivement, avec amour et bienveillance (tu te rappelles de cette vieille croyance que c’est du narcissisme ?!). Si tu es bloqué.e, essaie régulièrement, ça viendra petit à petit. Tu peux déjà peut-être commencer par tes réussites et en retirer les qualités que tu as utilisé pour y parvenir !

Tu vas pouvoir te rendre compte de tout ce que tu as en toi, tout ce que tu as déjà accompli et surtout en être fièr.e ! Ça fait du bien non ?

apprendre à s'aimer

4- Apprends à connaître tes limites, dire non et stop

Satisfaire tout le monde, ne pas savoir quand s’arrêter, avoir peur de dire non, etc. Est ce que cela te parle ?

Il est nécessaire, pour te préserver et avoir des relations saines avec les autres, d’apprendre à dire non et/ou stop à ce qui ne te correspond pas. Si tu n’as pas envie, si tu n’as pas le temps, si ça ne plaît pas, si cela te gêne, etc., sans avoir peur de décevoir, de blesser ou d’être rejeté.e car c’est souvent ce qui se cache derrière. Un non ou un stop est sain pour toi autant que dans tes relations ! Il suffit de le communiquer avec bienveillance et puis si ton interlocuteur ne le comprend pas, c’est qu’iel a ses propres blocages à régler (mais ce n’est ni ton travail, ni ton problème).

Il est donc primordial de connaître tes propres limites ! Je n’ai pas de réponses magiques pour toi, c’est un travail d’introspection qui va te permettre de les analyser et les respecter ensuite <3

5- Tiens un cahier de gratitude et de réussites

Je t’ai déjà parlé du pouvoir des petits cahiers dans mon article sur la pensée positive mais je réitère !

Des fois qu’en chemin tu aies une baisse de régime, des doutes et que tu aies besoin d’un petit coup de boost, la tenue d’un cahier dans lequel tu notes toutes tes réussites (sans hiérarchiser, tout est bon à prendre) et tes gratitudes envers toi, la vie, tes expériences positives, etc. est un excellent moyen ! Remercie par exemple ton corps de t’avoir permis de faire un run de 30 minutes ce matin 🙂

Choisis un cahier qui te renvoie du positif (il y en a des tellement jolies 🙂 ok je suis addicte, mea culpa), décore le même et ouvre le chaque jour pour y écrire (si, si, tu vis des réussites quotidiennement) et pense à le relire sans limite !

6- Prends du temps pour te chouchouter (sans culpabilité)

Te faire un gommage dans le weekend, prendre 15 minutes pour lire, prendre rendez-vous pour un massage, sortir avec tes ami.e.s, aller au spa, méditer, faire du sport, te balader en forêt, partir en voyage en solo, etc. Ma liste cocooning est sans fin ! Se faire du bien est un moment obligatoire sur le chemin de l’amour de soi. C’est positif, ça requinque et ça te permet de faire une pause pour te recentrer sur toi ! Alors tu peux en abuser et si on te dit le contraire, on te ment 🙂 Remercie-toi au contraire de t’accorder ce temps pour toi (et hop, tu notes dans ton cahier).

apprendre à s'aimer

7- Fixe-toi un ou plusieurs objectifs de vie réalistes et donne-toi les moyens de les atteindre

“Si vous voulez vivre une vie heureuse, attachez-la à un but et non pas à des personnes ou des choses.“ – Albert Einstein

Par réaliste, j’entends mesurable et atteignable. Il est évident que si ton objectif de vie est d’aller vivre sur la lune, tu risques d’être déçu.e (quoi que, qui sait 🙂 ). Que ce soit dans ta vie pro ou perso, définis toi des objectifs, un plan d’actions et travaille ta sortie de zone de confort. C’est motivant et ça fait du bien ! Rappelle-toi, se tromper en chemin, prendre une autre route, ce n’est pas grave hein, l’important c’est de se donner les moyens d’essayer !

8- Apprends à connaître ce que tu aimes

Est-ce que tu sais ce qui te fait vibrer, vraiment ? Apprendre à jouer de la cornemuse ? Sortir avec ta/ton amoureu.s.e ? Peindre sans réfléchir ? Passer du temps avec ta famille ? Danser ? Apprendre le pole dance ? Fonce !

Cherche et teste ce que tu aimes, trouve toi de nouveaux hobbies et enjoy, il paraît qu’on a qu’une vie (on me la sort souvent celle là).

9- Il est temps de t’observer dans un miroir avec amour

Ce n’est pas l’exercice le plus simple qu’il soit et beaucoup d’émotions peuvent surgir lors de cet étape. Laisse-les sortir sans juger. Mets-toi devant un miroir, seul.e, disponible et au calme, nu.e de préférence. Observe chaque parcelle de ton corps, parle-toi, parle-leur, avec amour et bienveillance. Mets des mots positifs sur ce que tu considérais comme des imperfections jusque là. Remercie par exemple ton ventre d’avoir créé la vie et considère tes vergetures comme un merveilleux rappel permanent, remercie ton corps de te permettre de vivre chaque journée de ta vie, de gravir des montagnes, concentre-toi sur les parties que tu aimes, dis-toi que tu t’aimes, que tu es merveilleu.s.e, unique et parfait.e comme tu es. Accepte-toi et fais la paix avec ton corps ! Pratique un max pour que cela devienne naturel !

apprendre à s'aimer

10- Pratique la méditation guidée et la sophrologie

La méditation guidée, la sophrologie ou même l’hypnose, sont d’excellents moyens d’accompagnement pour apprendre à s’aimer. Ils vont te permettre de travailler sur tes croyances et tes blocages en profondeur. Je te laisse ici un exercice de sophro et une méditation sur le thème ! Cependant, n’hésite pas à faire appel à des professionnel.l.e.s pour te faire accompagner ou participer à des ateliers.

 

Apprendre à s’aimer et se prioriser, c’est tout un chemin, bien que cela devrait être naturel et qu’on devrait nous l’enseigner dès notre plus jeune âge ! Mais cela n’est pas insurmontable, au contraire et c’est vital pour une vie épanouie et des relations saines ! À toi de jouer maintenant et n’hésite pas, si le cœur t’en dit, à venir me raconter tes réussites !